La tablette de plus en plus populaire au Québec

30 Jul 2014


Près de la moitié des foyers québécois utilisent désormais une tablette numérique ou un téléphone «intelligent», révèlent les derniers résultats de l'enquête NETendances 2014 du Centre facilitant la recherche et l'innovation dans les organisations (CEFRIO).

En 2013, 26,5 % des foyers comptaient au moins une tablette numérique. En juin 2014, lorsque le CEFRIO a mené son sondage, cette proportion avait bondi à 44,7 %.

En ce qui concerne les téléphones «intelligents», le nombre de foyers munis de la dernière technologie cellulaire est passé de 41,8 % en 2013 à 53,3 % cette année selon le sondage.

Les internautes québécois utilisent davantage les appareils mobiles: ceux qui accèdent à Internet à partir d'un tel appareil y consacrent en moyenne 7,2 heures par semaine comparativement à 5,1 heures par semaine un an plus tôt selon l'enquête.

La notion de mobilité influence aussi l'équipement informatique et cette année, on retrouve un ordinateur portable dans plus de 66 % des foyers québécois. L'ordinateur de table est présent dans 59,2 % des ménages.

Parmi les autres faits saillants du rapport NETendances, la télévision à haute définition gagne du terrain. Ce type d'appareil se retrouve chez 76,6 % des foyers québécois en juin 2014, en hausse de 11,7 % par rapport à 2013. L'enregistreur numérique personnel est aussi de plus en plus populaire, à 44,8 % contre 31,9 % en 2013.

Des appareils qui stagnent

La liseuse numérique demeure assez peu répandue au Québec: seulement 12,5 % des adultes possèdent cet appareil.

En ce qui concerne les consoles de jeux vidéo, un peu plus de 40 % des personnes sondées affirment en posséder une. Cette proportion n'a pas varié depuis 2010.

Québec branché

Plus de 85 % des foyers québécois étaient branchés à Internet au moment du sondage en juin. En moyenne, les internautes québécois passent 20,5 heures par semaine sur le web, une légère augmentation comparativement à 2013 où les Québécois disaient surfer 19,8 heures par semaine en moyenne. Le temps en ligne est comptabilisé, peu importe le support utilisé: ordinateurs de table, portables, appareils mobiles, etc.

Le sondage a été mené, au téléphone, auprès de 1003 Québécois d'âge adulte. La marge d'erreur du sondage du CEFRIO est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

Le coût de la mobilité

Les derniers chiffres disponibles sur les dépenses des ménages québécois pour les technologies de l'information et de la communication, compilés par l'Institut de la statistique du Québec, indiquent que les ménages ont dépensé 492 $, en moyenne, pour la téléphonie cellulaire. Pour les services Internet, le coût est 393 $ par année. Ces chiffres datent toutefois de 2011.

L'ensemble des dépenses des ménages pour le matériel informatique, les services Internet et les services cellulaires atteignait de 1172 $ en 2011.